El Molí d'en Baqué (fr-FR)

  • Arxiu Comarcal del Pla de l’Estany. Arxiu de Complement de l’Arxiu Municipal de Banyoles
  • Pells assecant-se a l’exterior de la fàbrica de Can Franch. Anys vint del segle passat. Autor desconegut. Arxiu Comarcal del Pla de l’Estany. Arxiu de Complement de l’Arxiu Municipal de Banyoles.

LE MOULIN D’EN BAQUÉ

Dans les années soixante-dix du XXe siècle, un vieil édifice dénommé le moulin de Baqué, avec un rez-de-chaussée et deux étages, fut démoli pour ouvrir la rue actuelle des Blanquers. Il s’agissait d’un ancien moulin à farine d’origine médiévale, avec une chute d’eau de 3,5 mètres, qui était encore actif lors de la première moitié du XIXe siècle. À la fin de ce siècle, à côté du moulin, un nouvel édifice fut construit, occupé par une tannerie. Dans les années trente du siècle dernier, et sous le nom de « Fábrica Hijos de Narciso Franch », on y fabriquait des gants en cuir qui étaient exportés en Hollande et en Angleterre.

 

L’industrie de la tannerie, documentée à Banyoles depuis le Moyen-âge, avait besoin d’eau en abondance pour laver les peaux. Pour cela, bon nombre d’entre elles se concentraient autour des canaux. La proximité des moulins d’écorce (pin, chêne, rouvre, châtaigner ou feuilles de redoul) était également nécessaire, d’où l’on obtenait les tanins qui permettaient de tanner la peau et en faire du cuir.

 

 > Les métiers du cuir

Le processus pour obtenir du cuir débutait par l’acquisition de la peau dans les abattoirs et boucheries. Les opérations préliminaires étaient généralement faites par le tanneur, qui devait nettoyer les peaux et les décharner. Ce processus utilisait de la chaux, qui à la longue laissait l’ouvrier blanc, d’où le nom de « blanquers » (tanneurs en catalan). Ensuite, les peaux étaient nettoyées et tannées avec des tanins végétaux. À ce moment-là, les corroyeurs intervenaient, se chargeant de couvrir les pièces de graisse et de leur donner de la flexibilité. Finalement, il ne restait plus que la confection finale, lors de laquelle le cuir était transformé en chaussures, gants ou autres pièces.

 

> Saviez-vous que...

pendant la Guerre d'Indépendance Espagnole (1808-1814), le moulin qui hébergeait un corps de garde napoléonien a été pris d’assaut par une compagnie de guérilleros locaux qui s’opposaient à l’occupation française ?

 

 

 

Télécharger l'itinéraire du Rec Major
bientôt disponible

Télécharger le panneau d'information
du Moulin d'en Baqué