Cal Nocaire (fr-FR)

  • Pairalia de Cal Nocaire, a inicis del segle XX. Autor desconegut. Arxiu Comarcal del Pla de l’Estany. Fons del Consell Comarcal del Pla de l’Estany.

CAL NOCAIRE

En 1685 l’épicier et commerçant de Banyoles, Llorenç Ferrer était propriétaire d’un moulin à poudre à cet endroit-là. L’activité de la poudre arriva dans les comarques actuelles de Gérone au début du XVIIe siècle, bien que quelques décennies plus tard, suite aux conflits belliqueux avec la France, bon nombre d’entre eux furent abandonnés ou détruits.


Vers la moitié du XVIIIe siècle, la chute d’eau apportait de la force à un moulin drapier ou « noch ». Le fouloir, également appelé batteur, était un mécanisme qui se composait de deux masses en bois qui frappaient les draps pour leur apporter de l’épaisseur et de la consistance. C’est probablement à ce moment-là qu’a été construit le manoir de Cal Nocaire, dont le nom vient du métier de son propriétaire. Avec la décadence du commerce des draps, le moulin devint un moulin à huile activé par une roue à augets. À la fin du XXe siècle, l’édifice était en ruine et fut démoli ; aujourd’hui, les meules du moulin sont l’unique témoignage de son ancienne activité.


Quelques mètres plus loin en remontant le Rec Major, il y avait deux autres moulins : un à papier et un autre pour moudre l’écorce.

 

 > Le métier de poudrier

Fabriquer de la poudre était une opération délicate et non sans risques. Le processus consistait à broyer séparément les ingrédients (souffre, salpêtre et charbon végétal), qui étaient ensuite mélangés selon des proportions qui pouvaient varier en fonction de chaque maître poudrier. Le mélange résultant était humidifié pour éviter des explosions et on lui apportait de la densité et de la consistance. Finalement, la poudre était séchée et empaquetée.


En temps de guerre, les moulins à farine et drapiers pouvaient être reconvertis en moulins à poudre.

 

> Saviez-vous que...

en 1622, un tonneau de poudre placé sous le lit de l’abbé Antoni de Cartellà explosa pendant qu’il dormait et qu’il fut enseveli sous les gravats ?

Télécharger l'itinéraire du Rec Major
bientôt disponible

Télécharger le panneau d'information de
Cal Nocaire